[Vidéo] Balade à la Fiara 2022

Entrée des stands de la FIARA, édition 2022

Timidement, les visiteurs viennent découvrir les stands d’exposition à la 22ème édition de la Foire internationale de l’agriculture et des ressoucres animales (Fiara) qui se tient actuellement au Centre International du commerce extérieur du Sénégal (Cices). La Fiara est organisée chaque année pour « promouvoir les métiers ruraux et l’ensemble des productions agricoles, animales, agro-alimentaires, agro-forestières et artisanales du Sénégal et de la sous-région ».

Des groupements de femmes transformatrices venus notamment de Louga, de Fatick, de la Casamance y exposent leurs produits agricoles et animaliers. A coté de ces femmmes, des équipements agricoles et d’autres produits qui intéressent le cultivateur y sont vendus.

Chez les colombophiles, les éleveurs de moutons, de vaches et d’autres espèces de ruminants, l’on dénonce aussi la hausse des prix d’aliments de bétail. Le prix est passé du simple au double.

Avant pour nourrir les moutons et la volaille que j’ai à la maison j’ai dépensé 60 000 francs mais hier la même quantité d'aliments m'a coûté presque 100 000 frans » 

Abib, éléveur amateur.

MVI_9722.00_08_03_11.Still007.jpg

La consommation locale, un impératif

Dès lors, la souveraineté alimentaire de l’Afrique particulièrement du Sénégal devient une question actuelle. D’où le choix du thème de cette année « Souveraine et Sécurité alimentaire ». Cependant pour atteindre ce but, les agriculteurs et les femmes transformatrices sollicitent le soutien de l'Etat.

Consommer ce que nous produissons est bien possible. Cependant, il faut y croire et s'en donner les moyens. C'est simple".

Soxna Diarra Ndiaye, femme transformatrice.

Les expositions à la FIARA continuent jusqu’au 20 juin.

 Un contexte mondial tendu

Dans un contexte de guerre entre la Russie et l’Ukraine, les céréales deviennent de plus en plus rares sur le marché international car plus de la moitié du blé destiné à l’Afrique est importée depuis ces deux pays. Une situation qui pourrait créer une crise alimentaire.

Au Sénégal, le pain, aliment indispensable dans l'alimentation quotidienne, est produit avec le blé importé. Il est fort à craindre que ce conflit se répercute sur les importations de denrées alimentaires avec comme conséquence la flambée des prix.

Pour pallier une telle situation, le président de la République, Macky Sall, par ailleurs président en exercice de l’Union africaine, a fait le déplacement en Russie pour plaider en faveur de la facilitation de l’exportation des céréales ukrainiennes et en même temps solliciter la levée des sanctions des occidentaux concernant le blé et l’engrais russes.

Capture_0.JPG

Rubrique: