Naufrage du « Joola » : 19 ans après, le renflouement du bateau toujours attendu

Le 26 septembre est une date inoubliable pour les nombreux Sénégalais qui ont vécu les événements à travers les médias. C'est le « Titanic africain » pour reprendre Olivier Herviaux. 19 ans après le naufrage du Joola, les familles des victimes réclament toujours le renflouement du bateau.

Le 26 septembre 2002, le Joola, ferry qui reliait Dakar à la Casamance sombre au large des côtes maritimes  de la Gambie. Peu de passagers survivront. Aujourd'hui, dix neuf ans, jour pour jour après la tragédie, le souvenir est toujours vif. Après le projet un peu fou d’un renflouement de l’épave, qui selon "Le Monde", repose sur un fond sablonneux à une vingtaine de mètres de profondeur, probablement disloquée par la grande houle océane, les familles des victimes gardent les souvenirs intacts. Car, elles ne vont pas oublier tous les morts et disparus de la plus importante catastrophe maritime civile connue.

Lors du dernier conseil des ministres, Macky Sall a demandé au Gouvernement de prendre toutes les dispositions habituelles, en rapport avec les autorités territoriales et les familles des victimes, en vue de la bonne organisation des cérémonies d’hommage à Dakar et à Ziguinchor. Le Chef de l'Etat avait également demandé au ministre de la Culture, la nécessité d’accélérer les travaux d’édification du Mémorial-Musée dédié aux disparus. Quant au ministre des Finances, le président de la République lui avait instruit de renforcer significativement les ressources allouées à l’Office des Pupilles de la Nation.

Le bilan officiel fait était de 1863 morts, les familles quant à elles parlent de 2000 victimes. Seules 64 personnes ont été sauvées. Le Collectif de coordination des familles des victimes du Joola (CCFV-Joola) en dénombre 1 953, car certaines familles se sont fait connaître après la parution du bilan officiel, le 3 février 2003. Seules 64 personnes ont survécu et 608 corps ont été retrouvés. La région de la Casamance a particulièrement été touchée : 1 340 victimes, dont 971 rien que pour la ville de Ziguinchor.

Rubrique: