Dr Amadou Abou Sy, enseignant-chercheur : Un formateur méthodique

Derrière son bureau à la salle numéro 45 au département de Géographie de la Faculté des Lettres et Sciences de l’Université de Dakar, au milieu d’un décor de livres, de mémoires et rapports en corrections ou déjà achevés, Amadou Abou Sy, jeune universitaire, frappe par son visage détendu et sa chemise bleu-ciel, symbole sans doute de la rigueur que lui témoignent ses jeunes doctorants.

Pourtant cet homme de taille moyenne n’est pas très connu dans le monde académique, encore moins par le grand public à l’image d’un Ibrahima Thioub ou d’un Souleymane Bachir Diagne, tous deux respectivement professeurs émérite d’histoire et de philosophie. Mais Amadou Abou Sy est un enseignant chercheur à l’Université  Cheikh Anta Diop de Dakar, auteur de plusieurs contributions.

L’homme se distingue par la simplicité dans ses idées et la rigueur dans le travail. En témoigne son ascension fulgurante depuis son recrutement comme enseignant-chercheur en 2016 à la Faculté des Lettres et Sciences humaines à l’Ucad. Il est ainsi passé du grade de maitre de conférences assimilé à celui de maitre de conférence titulaire.   

La tention du concours de l'ENA... 

Ce géographe de formation, spécialiste en géomorphologie en érosion côtière et dans les évaluations environnementales et sociales, est par ailleurs consultant sur des questions d’étude environnementale et d’aménagement côtier. « Docteur Sy », comme l’appellent affectueusement ses amis et collègues, est un astre du travail, soucieux du détail. Il a cependant fait plusieurs contributions sur la brèche de Saint-Louis au point qu’aujourd’hui, il est l’un des spécialistes de cette anomalie anthropique menaçant la quiétude d’une presqu’ile à l’allure de paradis sur terre.

Le natif de Fanaye voue un respect sans faille à ses collaborateurs, et un engagement dans le travail qui séduit plus d’un. «C’est un intellectuel ouvert, généreux, disponible et très courtois», lâche Ibrahima Diouma Ba, un collaborateur au cabinet HPR Ankh Consultants.

En matière d’enseignement, M. Sy a fait ses débuts très tôt sous la houlette de son maitre à penser Boubou Aldiouma Sy, professeur des universités et enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Ce dernier lui a confié des cours de travaux dirigés alors qu'était encore étudiant en Master II.

Le contact précoce avec le métier de l’enseignement a fait naître une vocation qui aurait pu être éclipsée par une brillante carrière dans l’administration publique : « un jour, je discutais avec mon encadreur en thèse de mon désir d’aller à Dakar tenter le concours de l’ENA, il m’a alors répondu : tu auras une brillante carrière de chercheur, laisse tomber cette idée de concours et concentre-toi sur ta thèse », renseigne-t-il. Et à partir de ce moment, confie-t-il, « je n’ai fait que travailler pour soutenir ma thèse et intégrer l’enseignement supérieur en tant que chercheur ».

Rigoureux et innovant 

Depuis son recrutement à l'Ucad en 2016 en qualité d’assistant-stagiaire, Amadou Sy s’est attelé à accomplir ses charges en tant qu’universitaire. A ce titre, il co-encadre actuellement deux doctorants en géographie, sans compter ses étudiants en Master II.

« Professionnel dans le travail», affirme Pape Thiaw étudiant en deuxième année de thèse. «Dès qu’on est admis en master I, il a aussitôt organisé une rencontre avec les étudiants, au cours de laquelle il a évoqué ses attentes avec nous et l’ampleur du travail qui nous attend ».

 « Novateur », décrit Mar Gueye, un autre doctorant au département de géographie. M. Gueye ajoute, à propos de son encadreur, que « sa volonté de vouloir innover, l’a amené à nous mettre en contact avec de nouveaux appareils, de nouvelles méthodes de travail ». « C’est un homme qui est tout le temps dans l’innovation », apprécie le jeune chercheur.

 

Rubrique: