Diamniadio, carrefour international de fruits « made in Africa »

La ville de Diamniadio est devenue au fil du temps un haut lieu de vente de fruits. Malgré la disponibilité des agrumes dans certaines localités du pays, le marché étranger se taille une portion importante avec notamment les oranges clémentines en provenance du Maroc, la banane de la Côte d’Ivoire et l’ananas de la République de Guinée.


Diamniadio est le lieu de convergence par excellence des fruits issus du pays mais aussi de l’étranger. Une jonction qui donne à la cité carrefour un cachet attrayant. Ici, le marché est tout le temps inondé de fruits. Le voyageur s’arrête pour la première fois dans cette commune, porte d’entrée de Dakar, la capitale ne manque pas de faire le constat. Les étals renvoient des couleurs qui illustrent l’image carte postale que revêt le croisement. Une identité connue à la cité carrefour qui voit circuler durant toute l’année des produits des pays du Maghreb, de l’Afrique centrale et de l’Afrique de l’Ouest. Sur la route nationale n° 1, les femmes rivalisent d’ardeur pour écouler leurs marchandises.

Les espaces de vente qui font face à la route nationale présentent un produit au décor rayonnant. Le parfum y est unique. Des fruits aux goûts exquis, sucrés pour certains, se disputent les rayons. Citron, orange, banane, pamplemousse, papaye, melon, clémentine, mangue ...sont soigneusement achalandés dans des cagettes. Le goût agrémenté fuse des lieux. Les agrumes font désormais partie du décor de la cité.

Ces pays fournisseurs du marché de Diamnaidio 

Aïssatou et sa sœur Marième Ciss habitent dans la commune voisine de Bargny. Chaque jour, elles font le trajet pour ouvrir leurs boutiques attenantes sises sur la nationale. Pour se ravitailler, elles sont obligées de rallier des localités de la zone des Niayes, Pout dans la région de Thiès, Gouloumbou (localité située entre Tambacounda et Vélingara), ou la Casamance. Des localités d'où l’essentiel de la production fruitière est issu.  Malgré le climat peu clément en ce mois de septembre, elles ne déchantent pas pour autant.

« La vente de fruits est assujettie à la bourse des passagers qui constituent la majorité de nos acheteurs. Le marché est bien approvisionné par les produits locaux mais les fruits en provenance des pays de l’étranger sont bien présents à Diamniadio », atteste Marième Ciss. « Les melons et certains produits nous viennent du Sénégal, les oranges clémentines du Maroc, la banane de la République de Guinée et de la Côte d’Ivoire, une variété de l'ananas du marché Sud-Africain », s’empresse de préciser Aissatou.  

Derrière le marché Diamniadio en partance vers Diamniadio Sud, les camions en provenance d' Agadir (Principale zone agricole du Maroc, située au Sud-Ouest dans la région de Souss) déchargent leurs produits. Il s’agit essentiellement de clémentine «made in Maroc». Un produit prisé au Sénégal qui est ventilé à l’intérieur du pays. Collé Thiam est une vendeuse attitrée d’orange. Cette commode sénégalaise est très présente dans le marché d’approvisionnement du Baol. A l’approche du Magal de Touba, elle compte orienter son action vers la ville sainte qui accueille un nombre impressionnant de pèlerins. « C’est la période du Magal. Nous mettons un accent particulier à Touba où il est facile d’écouler notre produit », explique la jeune dame.     

Arfang Saloum SANE

 

 

Rubrique: