Décès d'Eugénie Aw : Parcours d'une journaliste engagée

Eugénie Rokhaya Aw, ancienne directrice du CESTI, est décédée à l’âge de 70 ans dimanche 3 juillet 2022 à Dakar des suites d’une maladie. Elle était l’une des premières femmes journalistes sénégalaises mais aussi l’une des premières figures féminines à s’engager en politique.

C’est un coup dur pour la presse sénégalaise et le monde universitaire. Eugénie Rokhaya Aw a rendu l’âme dans l’après-midi du dimanche 3 juillet 2022 à Dakar. Née en 1952 à Paris, Eugénie Aw est l’une des premières femmes journalistes sénégalaises. Une profession qu’elle débute dans les années 1970 au journal Dakar-Matin, qui devient plus tard Le Soleil. Mais après quelques années de pratique, elle quitte le quotidien national. En effet, elle a été démise de ses fonctions à cause de ses positions contraires à la ligne éditoriale du journal.

Eugénie Aw était à cette époque distinguée pour son engagement en politique. Elle était membre d’And Jëf/ Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS). Un parti de gauche, qualifié, à ses débuts, de clandestin. Hostile au régime du président Léopold Sédar Senghor, Eugénie Aw entre en prison avec d’autres militants d’AJ, tel que Mamadou Diop « Decroix ». C’est dans ce contexte qu’elle fait l’objet d’une première condamnation de six mois de prison avec sursis. Libre, la journaliste intègre l’hebdomadaire Afrique Nouvelle. Dans ses articles, elle écrivait es qualité de consultante et responsable francophone de la communication pour la conférence des Églises de toute l’Afrique.

En 1988, suite à l’obtention d’une bourse d’excellence de la Francophonie, elle reprend ses études au Canada pour une maîtrise en communication. De retour à Dakar en 2002, Eugénie Aw devient professeure de Genre et d’Environnement au Centre d’études des sciences et techniques de l’information. Plus tard, elle est élue directrice de cet institut d'enseignement du journalisme et de la communication (2005-2011).

Eugénie Rokhaya Aw est nommée par la suite présidente du Tribunal des Pairs du Conseil pour l’observation des règles d’éthiques de déontologie dans les médias (CORED). Elle intervenait sur des questions relatives aux médias, à la formation des journalistes ou encore à la violence.

Moustapha Diakhité · Eugénie Rokhaya Aw : Parcours héroïque d'une journaliste pluridimensionnelle

Moustapha DIAKHITÉ