(Audio) Le manque de sommeil des éboueurs nocturnes

Les éboueurs sont constamment exposés à la circulation routière et de ce fait aux usagers de la route. Sur l’avenue Cheikh Anta Diop, plus particulièrement dans la commune de Fann-Point E, ces éboueurs sont visibles au niveau des routes principales, des artères et des ruelles des quartiers. Malgré toutes les difficultés qu'ils rencontrent, ces infatigables rendent, chaque jour, la ville propre. Ils bravent le chaud soleil, la pluie et le vent, au service des populations, leur mission étant d'assurer la propreté de la ville.

 La législation oblige les éboueurs au port d'un gilet de haute visibilité et d'une tenue munie de bandes rétro réfléchissantes. Pour éviter le contact direct avec les déchets, ils doivent obligatoirement porter des gants, selon un des superviseurs qui a préféré garder l’anonymat.

En ce qui concerne les déchets, les éboueurs sont amenés à porter de lourdes charges, bien que l'apparition des poubelles à roulettes ait considérablement simplifié leur travail. Selon les quartiers, le travail des éboueurs peut se faire en matinée ou en soirée.

Les éboueurs sont exposés à certains risques dont des risques physiques (les camions de bennes à ordures ne sont pas toujours adaptés pour aider les ripeurs à vider les poubelles), psychosociaux (les éboueurs sont victimes de klaxons et d’énervement, les forçant à accélérer leur travail), biologiques et chimiques (les déchets peuvent causer des infections, intoxications, allergies voire des cancers), environnementaux, météorologiques (le travail se déroule exclusivement à l’extérieur).