(Audio) Khady Gaye : « Ex-usagère de drogue, je suis de retour dans la société »

Mince, élancée, teint noir. Khady Gaye a 42 ans. 20 ans de consommation de drogue dure. La curiosité a été le déclencheur de sa consommation. De la prostitution à la rue, sa famille coupe les ponts. Khady Gueye voit la porte de sortie grâce à un programme de soins pour les usagers de drogue. Aujourd’hui, elle participe à ce programme en tant que médiatrice. Ancienne usagère, Khady aide aujourd'hui les usagers de drogue.

Khady Gaye a 42 ans. À 20 ans, une famille stable, petit ami musicien, des études au collège. Elle vivait bien. Par curiosité, c’est à cet âge qu’elle a consommé pour la première fois de la cocaïne « crack ». Son petit ami, usager régulier de cette drogue, l’y avait initiée, à sa demande. Elle n’y a pas pris goût dès le premier usage. Pour elle, cela n’avait aucun intérêt. Au fil de l’usage, Khady développe une addiction. Son petit ami perd son boulot. Plus de rentrée d’argent pour se procurer leur dose !

Khady, sous l’insistance de son petit ami, va se lancer dans la prostitution pour gagner de l'argent et acheter de la drogue. En vendant ses charmes, son addiction au crack s’accroît. Sa famille la rejette. Elle s’enfonce un peu plus dans la consommation de drogue. Finalement, elle  quitte son petit ami. Elle  se met à son propre compte dans l’usage de drogue. Sa consommation journalière avoisinait les 100.000 francs CFA.

Khady Gaye rejoint la population des sans domicile fixe. Elle voit défiler des aides pour soigner son addiction. Mais, elle n’y prête pas attention. Un jour, elle tombe malade. Elle n’a pas les moyens de se soigner. Alors, elle se rappelle alors une équipe de soins pour les usagers. Ce sera pour elle une issue de secours. Bénéficiaire d’un programme de substitution de la drogue dure, Khady Gaye est « clean » depuis 2 ans.

Aujourd’hui médiatrice du même programme, elle aide les usagers de drogue à remonter la pente. Khady Gaye a renoué avec sa famille. En 2016, elle s’est mariée avec un de ses partenaires bénéficiaire lui-aussi du programme de soins pour les usagers de drogue.